Avec plus de 2700 morts recensés et 80 000 personnes touchées dans le monde, l’épidémie de COVID-19 se répand à travers le monde et impacte les entreprises.

Le premier foyer d’infection reste la Chine, avec 98,7% des cas, suivi de la Corée du Sud. La découverte de plus de 300 cas en Italie (principalement dans les régions de Lombardie et de Vénétie) en fait le troisième foyer le plus important. En France, les autorités françaises se préparent à une épidémie sur le territoire national. Des mesures sanitaires et préventives ont d’ores et déjà été prises par les pouvoirs publics.

Le confinement imposé en Chine à la population et aux entreprises impacte la consommation chinoise et le bon fonctionnement des chaînes de valeur mondiales. Les entreprises françaises en Chine font état d’une diminution de leur production, de bouleversements dans l’organisation du travail, de perturbations dans leurs approvisionnements ainsi que d’incidences sur leurs ventes. Elles font également face à des difficultés d’ordre juridique (force majeure, activation des couvertures assurantielles).

En France, de nombreux secteurs sont touchés : l’hôtellerie, les industries du luxe, le textile, la chimie/pharmacie, l’agroalimentaire, les transports et l’automobile. Les entreprises sont également mobilisées pour faire face à cette crise. 

Note de Synthèse