La visite médicale d’embauche a disparu depuis le 1er janvier, remplacée par une « visite d’information et de prévention », dans les trois mois suivant la prise de poste.

Elle pourra être menée par un infirmier, donnera lieu à une attestation et non plus un certificat d’aptitude, et devra être renouvelée tous les cinq ans maximum, contre deux ans jusque-là. Avec les accords sur le temps de travail ou le droit à la déconnexion, c’est l’un des changements induits par la loi El Khomri en ce début d’année 2017.

La visite d’information et de prévention est toutefois obligatoire avant la prise de poste pour les travailleurs de nuit ou les mineurs. Tout travailleur affecté à un poste à  risque aura droit, non pas à cette visite, mais à un examen médical d’aptitude. Qui plus est, si son état de santé, son âge, ou son éventuel handicap le nécessitent, le médecin pourra toujours préconiser un suivi tous les six mois. LES ECHOS page 4.