Selon la troisième édition du baromètre du RSI, réalisé en janvier 2017 par le Syndicat des indépendants (SDI) auprès de 1 020 chefs d’entreprise de moins de 20 salariés, 78 % des personnes interrogées estiment que le RSI ne s’est pas amélioré ces dernières années. Pire, 76 % ont une appréciation négative de ses services rendus. « La méfiance est telle que les chefs d’entreprise sont prêts à payer des cotisations plus élevées, sans gagner forcément plus de protection, pour sortir du RSI et entrer dans un statut assimilé au salariat », explique Marc Sanchez, le secrétaire général du SDI. Selon l’ét ude, 23& nbsp;% des chefs d’entreprise ont ainsi quitté le RSI en 2016. Ils n’étaient que 13 % à avoir franchi le pas en 2015 et 7 % en 2014. LE FIGARO page 22.