Le baromètre pénibilité 2015 du cabinet de conseil Atequacy révèle qu’un tiers des 200 entreprises interrogées n’ont pas mis en place le « document unique d’évaluation des risques », où figure la liste des risques encourus par leurs salariés. Trois entreprises sur dix estiment en outre ne pas disposer des outils nécessaires pour mesurer la pénibilité d’un poste. Le baromètre révèle par ailleurs que plus d’une entreprise sur deux (53 %) attend avant de réaliser les fiches individuelles qui permettront de suivre les salariés exposés à la pénibilité, et qui doivent être remplies avant le 31 janvier 2016. Le contexte réglementaire reste en effet très incertain. Alors que la première partie du disposi tif est entrée en vigueur depuis le début de l’année, pas moins de deux missions planchent actuellement sur les voies de simplification, ce qui ne clarifie pas pour l’instant le paysage. LES ECHOS page 4, LE FIGARO page 23.