Le gouvernement a décidé de confirmer la mise en œuvre à partir du 1er janvier 2019.

Après une fin d’été où la question du prélèvement à la source a occupé la une de l’actualité, Édouard Philippe a confirmé la semaine dernière le maintien au 1er janvier 2019 du dispositif adopté en fin d’année dernière.

Le Medef a donc pris acte de ce maintien dans un communiqué du 4 septembre, tout en regrettant que « cette réforme entraîne une modification du rôle des entrepreneurs les transformant en collecteur d’un impôt sur le revenu de ses salariés ».

Il considère également qu’« un certain nombre d’inquiétudes n’ont pas été levées quant aux questions légitimes des salariés, aux coûts engendrés ou encore aux risques de contentieux. »

Cependant, « malgré ses réserves, le Medef fera tous ses efforts pour que la mise place du prélèvement à la source se passe le mieux possible pour les entreprises ».

Le sujet du prélèvement à la source sera mis en avant lors de la prochaine Assemblée Permanente du MEDEF du 16 octobre avec la présence de la DGFIP.