Le 6 octobre 2020, un décret officialise la création d’une prime à l’embauche des travailleurs handicapés, annoncée le 26 août 2020 par le Premier ministre Jean Castex dans le cadre du plan France relance.

D’un montant maximal de 4 000 euros pour un temps plein, elle vise, dans un contexte économique durci par la crise sanitaire, à dynamiser leur recrutement.

Cette aide financière exceptionnelle est attribuée aux entreprises et associations (secteur marchand ou pas) du privé, quelles que soient leur taille et leur secteur d’activité, qui embauchent entre le 1er septembre 2020 et le 28 février 2021 un salarié ayant une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH), en CDI ou CDD d’au moins trois mois et rémunéré jusqu’à deux fois le SMIC. Elle est versée par tranche trimestrielle sur une période d’un an, au prorata du temps de travail et de la durée du contrat.

Pour en bénéficier, les employeurs pourront faire leur demande sur la plateforme digitale de l’Agence de services et de paiement (ASP) à compter du 4 janvier 2021. Cette aide est similaire à celle proposée pour les jeunes de moins de 26 ans, mais sans limite d’âge en cas de handicap.

Elle est cumulable avec tout autre dispositif dont les aides de l’Agefiph (Fonds dédié à l’emploi des personnes handicapées dans le privé).